Beyond The Sea

Le Projet

L’innovation au service de la mer

Yves PARLIER crée l’entreprise Beyond the Sea SAS qui développe, épaulée par un consortium, la traction par kite pour les marines professionnelles

Cette combinaison a de multiples atouts…

Pour plus d’informations, rendez-vous sur beyond-the-sea.com

Les atouts

Tirer profit du vent et du soleil que nous offre la nature par une combinaison intelligente des énergies et innover pour les transports de demain.

Cette solution présente de nombreux avantages :

  • Réduction des besoins énergétiques et suppression des émissions des gaz à effet de serre : le kite allège le bateau, le moteur à explosion est supprimé.
  • Meilleure sécurité pour l’homme : l’aile ne génère pas de couple de chavirement.
  • Optimisation des coûts : la suppression du gréement classique réduit les coûts de fabrication et d’entretien et allège le poids des bateaux d’environ 20%.

Un autre atout majeur : les ailes peuvent s’adapter aussi aux bateaux à moteur.

Le Programme

Après l’étape de validation sur prototype des principes de la traction éolienne et de la propulsion solaire, Yves Parlier installe les équipements sur son hydraplaneur de 25 pieds équipé de coques à redans. Il est en cela accompagné de sa fidèle équipe du Chantier Naval de Larros (33).

Avec le projet beyond the sea® qu’il souhaite lancer dans un futur proche, Yves Parlier aimerai développer la propulsion par kite sur les bateaux, et à l’échelle transatlantique sur l’hydraplaneur 60 pieds, et tester des solutions associant l’énergie solaire. Un système de pilotage automatique d’ailes est à l’étude.

Forts de ces expérimentations, d’autres navires bénéficieront de ces équipements.

Ces technologies en plein essor offriront de belles opportunités pour l’ensemble du secteur maritime : marine marchande, navigation de plaisance (moteur et voile), pêche amateur et professionnelle, domaine militaire.

Elles contribueront aux efforts de développement durable qui nous concernent tous et à des fins de préservation de la planète.

Zoom sur le kite : expériences déjà réalisées avec cette technologie

Un peu d’histoire…

De Marco Polo (en 1282) à Benjamin Franklin (en 1752), en passant par Guglielmo Marconi et le Colonel Samuel Cody dans les années 1900, les Frères Legaignoux inventeurs de l’aile flottante Wipika en 1985, Peter Lynn,…la liste des aventuriers explorant le potentiel des ailes est longue.
Nicole Van De Kerchove en 1995 puis Anne Quéméré en 2006 traversent successivement l’Atlantique sur des bateaux tractés par kite.
Au regard des exploits récemment réalisés par Alex Caizergues , le kite surf est devenu le moyen le plus rapide au monde pour se déplacer sur l’eau.

Un cargo de 10 000 tonnes teste la propulsion complémentaire avec un cerf-volant de 600 m² perché à 500 m d’altitude et piloté par ordinateur. Cette solution pourrait porter à 50 % l’économie de carburant.